Citigroup (C)

Histoire de la société

Citigroup est l’une des quatre banques “trop grosses pour s’effondrer” pour le gouvernement américain. Il s’agit d’une société mondiale de services financiers formée en 1998 par la fusion de la banque Citicorp et de Travelers Group, un conglomérat financier. Citigroup gère 200 millions de comptes clients dans 140 pays et compte 16 000 bureaux dans le monde. Les racines de l’entreprise remontent à la City Bank de New York, créée par l’État de New York en 1812. En 1895, la National City Bank de New York (telle qu’elle avait été renommée) était la plus grande banque américaine, et en 1929 elle était la plus grande banque commerciale dans le monde. La société a lancé un certain nombre de services bancaires tels que les intérêts composés sur les comptes d’épargne, les comptes courants pour ses clients et les prêts personnels non garantis. En 1998, Citicorp a fusionné avec Travelers Group pour créer Citigroup. Cela reste l’une des plus grandes fusions de l’histoire des États-Unis. Citigroup subit d’énormes pertes durant la crise des subprimes en 2008, mais la banque ayant été jugée trop grande pour s’effondrer, le gouvernement américain a proposé un plan de sauvetage menant à une participation du gouvernement à hauteur de 36 % de la société, évitant ainsi la faillite à Citigroup. Citigroup a entièrement remboursé le gouvernement en 2010 et le gouvernement américain a également réalisé des profits sur la vente de sa participation. Trader Citigroup : ce que vous devez savoir

  • Le rapport annuel et les résultats trimestriels de Citigroup offrent des informations importantes sur la performance future de la société. La banque a été durement touchée en 2008 lors de la crise financière mondiale et bien que la société ait depuis rendu l’argent venant de l’aide d’urgence du gouvernement fédéral, la Réserve Fédérale a indiqué qu’elle a échoué aux tests de résistance en 2012 qui assureraient que la banque a suffisamment de capital pour survivre à un scénario semblable à la crise en 2008. Les résultats des futurs tests de résistance auront un effet direct sur le cours des actions.
  • Le plan de sauvetage du gouvernement a provoqué une chute des actions et a donné une image négative à Citigroup. L’action est encore sous-évaluée, ce qui signifie que c’est actuellement le bon moment d’acheter, les analystes prévoyant une poursuite de la reprise de la société.
  • Les taux d’intérêt devraient augmenter après des années de taux faibles. Un environnement avec une hausse des taux d’intérêt est positif pour les banques, qui tirent profit des taux d’intérêt plus élevés.

Quiconque souhaite trader l’action Citigroup doit soigneusement rechercher les conditions du marché et les performances récentes de la société et effectuer une analyse avant de trader. .

Trader sur Citigroup